Guides et dossiers

Les aides aux locataires

Que vous souhaitiez être aidés pour louer un logement, y emménager, vous rapprocher de votre lieu de travail ou obtenir un coup de pouce pour payer votre loyer, de multiples aides aux locataires existent pour vous accompagner. Découvrez lesquelles à travers notre guide.

Les aides financières pour le loyer du locataire

Il arrive d’avoir besoin d’un coup de pouce pour pouvoir payer son loyer. Selon votre situation professionnelle et personnelle, des aides financières sont possibles lorsque vous êtes locataires ou futurs locataires.

Les aides au logement Action Logement

Pour vous accompagner dans votre parcours logement, Action Logement propose plusieurs aides à destination des locataires. 

L’aide MOBILI-JEUNE®

  • Une subvention permettant de prendre en charge une partie du loyer chaque mois et pendant 1 an. Elle s’adresse aux jeunes de moins de 30 ans, en formation en alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). Le montant de L’AIDE MOBILI-JEUNE® peut varier de 10 € minimum par mois à 100 € maximum (le calcul est effectué sur le loyer après déduction de l’aide au logement (APL)). 

Cette aide est attribuée pendant toute la période de formation professionnelle, pour une durée maximum de 12 mois. À l’issue de votre année de formation, vous pouvez bénéficier d’une nouvelle aide, tant que vous êtes éligible. 

Découvrez toutes les conditions relatives à l’obtention de l’AIDE MOBILI-JEUNE.

L'AVANCE LOCA-PASS® 

  • Une avance sans intérêt dont le montant peut atteindre 1 200 € pour financer le dépôt de garantie. Grâce à cette avance Action Logement propose de financer, sous forme de prêt à taux 0% (remboursable sous 25 mois), le versement de votre dépôt de garantie, somme généralement exigée au moment de la signature du bail.

Découvrez toutes les conditions relatives à l’obtention de l’AVANCELOCA-PASS®.

Les aides cumulables à l'AVANCE LOCA-PASS® 

  • Une aide MOBILI-PASS® si vous êtes en mutation professionnelle (pour le même logement),
  • Le cumul avec une aide de même nature accordée pour le logement où réside votre famille est possible, à titre exceptionnel, si vous disposez d’une résidence séparée en raison d'une mobilité professionnelle. 

À noter également qu’il vous est impossible de cumuler sur un même logement l'AVANCE LOCA-PASS® avec une autre AVANCE LOCA-PASS® ou une aide de même nature accordée par le Fonds de Solidarité Logement (FSL).

Les aides pour trouver son logement

Vous souhaitez trouver un logement ? Action Logement vous propose de trouver un logement parmi de nombreuses solutions mises à votre disposition : logement social, temporaire, intermédiaire ou privé.

Ces solutions peuvent être accompagnées par des aides et avances pour vous aider à vous installer près ou dans le logement en vous facilitant son accès.

Les aides pour s’installer et/ou déménager

Pour faire face aux frais liés à l’entrée dans un logement, Action Logement propose les aides aux locataires suivantes :

L’aide Mon Job Mon Logement

Une aide gratuite de 1 000 € pour aider les salariés à s’installer. Elle concerne les salariés récemment entrés dans l’emploi (CDD, CDI, alternance avec un contrat de travail en cours ou une promesse d’embauche, après une situation de chômage ou un premier emploi) et les salariés souhaitant changer de logement pour se rapprocher de leur lieu de travail ou de leur lieu de formation.

Testez votre éligibilité et découvrez toutes les conditions pour bénéficier de l’aide Mon Job Mon Logement.

L’aide MOBILI- PASS®

Une subvention ou un prêt de 2 200€ à 3 500€ qui permet de financer certains frais liés à votre mobilité géographique, suite à une opportunité professionnelle. Elle vous permet de changer de résidence principale ou de prendre un second logement sur le territoire français suite à une embauche, une mutation ou le déménagement de votre entreprise, en prenant en charge :

  • Les frais d’accompagnement à la recherche d’un logement (en location ou en accession) par un opérateur spécialisé de votre choix, 
  • Une partie des dépenses liées à votre mobilité (double charge du logement, frais d’agence…). 
  • Certains frais annexes :
    • Sur le site de départ : si vous êtes propriétaire de votre logement, les frais d’assistance à sa mise en location ou à sa vente, les indemnités de remboursement anticipé de votre prêt immobilier ou des intérêts intercalaires de votre prêt relais, 
    • Sur le site d’arrivée : frais d’agence immobilière ou de notaire dans le cadre de la signature de votre nouveau bail, mais également les frais en cas de signature de compromis d’achat. 

Testez votre éligibilité et découvrez toutes les conditions pour bénéficier de l’aide MOBILI- PASS®.

La garantie VISALE 

Pour vous aider à accéder à un logement, Action Logement propose la garantie VISALE (Visa pour le Logement et l’Emploi) qui est une caution locative. Elle garantit le paiement du loyer et des charges locatives à votre propriétaire en cas de défaillance de paiement. Gratuite, elle vise à faciliter votre recherche de logement en rassurant votre bailleur.

La garantie VISALE s’adresse aux locataires, soumis à certaines conditions, entrant dans un logement du parc privé ou aux locataires faisant l’objet d’une signature d’un bail mobilité (nouveau contrat de location allant de 1 à 10 mois, signé entre le propriétaire d'un logement meublé et certains locataires (étudiants, salariés en mission temporaire ou formation professionnelle)).

Découvrez toutes les conditions relatives à l’obtention de la garantie VISALE.

Les aides de la CAF pour le locataire

La Caisse d’Allocations Familiales propose plusieurs aides personnelles au logement, notamment l’Aide Personnalisée au Logement (APL), l’Allocation de Logement Familial (ALF) ou encore l’Allocation de Logement Social (ALS). En tant que locataire, découvrez ces aides délivrées sous conditions de ressources et non cumulables entre elles.

L’APL

L’Aide Personnalisée au Logement (APL), est une aide distribuée à tout locataire habitant un logement neuf ou ancien, faisant l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat fixant certaines conditions (l’évolution du loyer, la durée du bail vide ou meublé, les conditions d’entretien ou encore les normes de confort).

Elle permet aux ménages modestes de se maintenir dans le logement occupé ou d’accéder à un autre logement.

L’ALF

L’Allocation de Logement à caractère Familial (ALF) concerne les personnes qui ne peuvent pas bénéficier de l’APL et qui ont des enfants (nés ou à naître) ou d’autres personnes à charge. Elle concerne également les ménages mariés depuis moins de 5 ans.

Elle permet de réduire le montant du loyer.

L’ALS

L’Allocation de Logement à caractère Social s’adresse aux locataires dont les conditions ne sont pas réunies pour bénéficier de l'APL ou de l'ALF. Elle permet de réduire le montant du loyer ou de la redevance pour les personnes vivant en foyer.

Découvrez les conditions relatives à l’obtention de l’une de ces aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et faites une simulation pour savoir à quelle aide vous avez droit.

Le fond de solidarité pour le logement (FSL)

Le Fond de Solidarité pour le Logement (FSL) est un dispositif à destination des personnes faisant face à des difficultés logement de rester dans le déjà occupé ou d’accéder à un logement.

Le FSL accorde une aide sous de subvention ou de prêt (à rembourser). Ces aides permettent de payer les dépenses liées à l'entrée dans le logement (dépôt de garantie, premier loyer, frais d’agence, frais de déménagement, assurance habitation, achat du mobilier de nécessité, ...) ou au maintien dans le logement (dettes de loyers et de charges, factures diverses, frais d’huissier ...).

Découvrez les conditions relatives à l’obtention de cette aide.  

La garantie GLI pour rassurer son propriétaire

La Garantie des loyers impayés (GLI) est une assurance à laquelle souscrit le bailleur d’un bien pour se protéger des impayés et retards de paiement du locataire.  Elle est également appelée "assurance de loyers impayés" et peut couvrir dans certains cas les dégradations locatives.

Qu'en est-il de VISALE ?

VISALE permet aux propriétaires de louer un bien en sécurisant gratuitement ses revenus locatifs. Action Logement se porte garant pour le locataire en prenant en charge ses éventuels loyers impayés et dégradations locatives et ce, pendant toute la durée du bail. 

Conçue pour les propriétaires-bailleurs du parc privé souhaitant proposer leur logement à la location, il faut, pour souscrire à la garantie VISALE, que le logement ainsi que le bail respectent certaines conditions.

Les aides pour le quotidien et les charges

Afin de faciliter le paiement de vos charges au quotidien, plusieurs aides aux locataires existent. 

Le chèque énergie

Pour aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie, le Gouvernement a mis en place le chèque énergie.

Celui-ci est attribué sous conditions de ressources, envoyé une fois par an au domicile du bénéficiaire (généralement avant les régularisations annuelles des charges locatives) et permet de payer tout type de factures concernant l’énergie.

Les aides et exonérations de taxe d’habitation et redevance

La taxe d’habitation est basée sur plusieurs critères comme le logement, sa localisation et votre situation personnelle comprenant vos revenus ou encore la composition du foyer au 1 er janvier. Elle est progressivement supprimée pour la résidence principale, avec une échéance à 2023.

Si la suppression progressive de la taxe d’habitation est en cours, aucune réforme concernant la redevance télé (contribution à l’audiovisuel) n’est prévue. Ainsi, si vous possédez un téléviseur ou un équipement assimilé dans votre résidence principale au 1 er janvier vous devez la régler. Cependant, certaines personnes peuvent en être exonérées sous certaines conditions.

Les aides pour les travaux du locataire

Vous souhaitez effectuer et financer des travaux ? Plusieurs aides aux travaux existent pour aider les locataires à améliorer leur habitat.

À noter qu’en tant que locataire, votre propriétaire doit au préalable autoriser les travaux que vous souhaitez réaliser dans son logement.

La prime CEE

La prime CEE, aussi appelée Prime Energie, permet de financer les travaux d’économie d’énergie dans votre logement. Elle découle du dispositif Certificat d’Economie d’Energie (CEE), instauré par la loi Programmation fixant les Orientations de la Politique Energétique (POPE).

Pour bénéficier de cette prime vous devez respecter, depuis le 1er avril 2020, des plafonds de ressources correspondant aux barèmes des revenus de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

La prime coup de pouce chauffage

La prime coup de pouce chauffage vous permet de remplacer le ou les chauffages de votre logement en en couvrant les frais. Pour bénéficier de la prime - en tant que locataire ou propriétaire - les travaux doivent être réalisés par un professionnel Reconnu Garant Environnement (RGE) et être entrepris dans un logement achevé depuis plus de 2 ans.

Afin de choisir le meilleur équipement, vous pouvez gratuitement faire appel à un conseiller spécialisé en travaux de rénovation de l’habitat.

La prime coup de pouce isolation

La prime coup de pouce isolation, tout comme la prime coup de pouce chauffage, vous permet d’améliorer l’isolation de votre logement par l’isolation des combles et toitures et/ou de l’isolation des planchers bas.

Pour bénéficier de la prime - en tant que locataire ou propriétaire - les travaux doivent être réalisés par un professionnel Reconnu Garant Environnement (RGE) et être entrepris dans un logement achevé depuis plus de 2 ans.

Afin de choisir le meilleur équipement, vous pouvez gratuitement faire appel à un conseiller spécialisé en travaux de rénovation de l’habitat.

La TVA à 5,5% pour les travaux de location

Destinée au locataire (mais aussi au propriétaire occupant ou non) l’aide aux travaux avec un taux de TVA à 5,5% permet d’engager des travaux de rénovation à moindres frais dans un logement ancien.

Les travaux d’amélioration comprennent la transformation, l’aménagement ou l’entretien de logements achevés depuis plus de 2 ans.

Qu'en est-il de l'isolation à 1 € pour le locataire ?

Offre commerciale destinée à aider les locataires à réaliser de travaux d’isolation des combles et planchers, le coup de pouce Isolation à 1 € a été modifié par un arrêté du 13 avril 2021 mettant fin à l’offre à 1 €.

Même si l’offre est désormais moins avantageuse, vous pouvez toujours en bénéficier et pour des travaux engagés avant le 30 juin 2022.