Vos questions

Trouvez toutes les réponses à vos questions Action Logement en parcourant nos thèmes. N'hésitez pas à affiner votre recherche en renseignant des mots-clés (exemple : ouvrir un dossier, éligibilité…).

La durée légale de travail est fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an) pour toutes les entreprises.

Toute heure de travail accomplie à la demande de l'employeur au-delà de cette durée est une heure supplémentaire ouvrant droit à une rémunération majorée ou à un repos compensateur.

Pour déterminer le salaire dans le cadre de l’aide MOBILI JEUNE®, il convient de se référer uniquement au montant du salaire brut par mois indiqué sur le contrat d’alternance.

Action Logement Services peut continuer à verser l’aide MOBILI-JEUNE®. Il n’y a pas lieu de tenir compte de l’identité de la personne qui s’acquitte du loyer.

Ce qui est important, c’est que le bail et les quittances soient au nom du jeune.

Oui, tout changement intervenant dans votre situation (changement d’entreprise, déménagement) doit nous être signalé et nécessite la mise à jour des pièces (nouveau bail ou nouveau contrat).

Oui, un jeune ne bénéficiant pas encore d’une aide MOBILI-JEUNE® qui doit trouver un logement en raison du déménagement de l’employeur auprès duquel il effectue sa formation pourra déposer sa demande d’aide MOBILI-JEUNE® dans les six mois de la date de déménagement de l’employeur

Pour faire votre demande de prêt, merci de cliquer sur "Faire ma demande" sur les pages produits prêt accesion : Acquisition ou construction dans le neuf ou acquisition dans l’ancien.

Oui, le bénéficiaire d’un prêt accession dans l’ancien sans travaux peut demander un prêt travaux sur une même opération, après signature de l’acte d’acquisition.

Non, le Prêt Accession Action Logement ne peut être qu'un prêt complémentaire à un prêt principal.

Oui, mais le prêt ne peut dépasser 30 % du coût total de l'opération.

Oui, vous pouvez demander un prêt dans l’ancien sans travaux pour un rachat de soulte, à condition que votre logement constitue votre résidence principale.

Oui, à condition de respecter un délai de deux ans pendant lequel vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale. Les conjoints d’un ménage achetant un bien ensemble doivent respecter cette disposition.

À savoir : si l’une des personnes composant le ménage présente un handicap ou une situation d’invalidité (incapacité absolue de travailler), cette notion de primo-accédant ne s’applique pas.

Le demandeur doit dans ce cas fournir la copie de la carte d’invalidité de 2e ou 3e catégorie ou, selon, l’attestation AAH ou AEEH.