Vos questions

Trouvez toutes les réponses à vos questions Action Logement en parcourant nos thèmes. N'hésitez pas à affiner votre recherche en renseignant des mots-clés (exemple : ouvrir un dossier, éligibilité…).

Oui, une personne qui vient d’être embauchée bénéficie de l’aide à la mobilité d’un montant de 1 000 €. Vous pouvez obtenir cette aide :

  • si vous venez de décrocher votre premier emploi,
  • si vous changez d’entreprise, quel que soit votre statut (CDI, CDD, intérim,contrat unique d’insertion, intermittent),
  • ou si vous reprenez un travail après une période de chômage,

et si vous prenez un nouveau logement en location dans les 3 mois.

Important : vous ne pouvez bénéficier de l’’aide à la mobilité qu’une seule fois, même si vous êtes amené à déménager à nouveau. Nous vous invitons à faire une simulation  pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide.

Non, pour bénéficier de l’aide à la mobilité vous devez obligatoirement être domicilié en France (métropole ou DROM) et votre lieu de travail ou de formation doit être également être situé en France (métropole ou DROM).

Non. Cette aide est destinée à favoriser le rapprochement entre le domicile et le lieu de travail du salarié.

Vous pouvez bénéficier de l’aide uniquement si vous êtes demandeur d’emploi et vous reprenez une activité dans une entreprise du secteur privé. Dans ce cas vous devez être en possession de votre nouveau contrat de travail ou d’une promesse d’embauche.

D’autres conditions sont à respecter. Nous vous invitons à faire une simulation pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide.

Une autre aide à la mobilité est également proposée par Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi en phase de reclassement.

Non. L’aide à la mobilité a été créée, notamment, pour favoriser l’entrée dans l’emploi en alternance. Vous pouvez donc bénéficier de l’aide uniquement si vous êtes en alternance avec un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Nous vous invitons à faire une simulation  pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide. 

Non. Pour bénéficier de l’aide vous devez être titulaire ou co-titulaire d’un contrat de location ou d’une convention d’occupation.

Le salaire doit être inférieur à 1,5 fois le SMIC, soit 2 309,13 € brut/mois en 2020 (revenus salariaux hors primes et 13ème mois).

Soit en fonction de votre situation :

  • si vous êtes salarié en CDI ou CDD ou contrat unique d’insertion, le salaire brut mensuel figurant sur le dernier bulletin de salaire en votre possession datant de moins de deux mois ;
  • si vous êtes intérimaire ou intermittent, les revenus bruts de votre dernier mois travaillé, datant de moins de 2 mois (cumul de salaire pour l'ensemble de vos missions figurant sur vos bulletins de salaire concernant ce mois ou sur le récapitulatif de votre agence intérimaire sur la période).
  • si vous êtes alternant, le salaire mensuel brut à l’embauche inscrit sur le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation ;
  • si vous reprenez un emploi après une période de chômage ou si vous accédez à votre premier emploi, le salaire mensuel brut indiqué dans le contrat de travail, la promesse d’embauche ou l’attestation d’emploi.

Oui, l’aide est accordée à titre individuel.

Vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité si vous partagez votre résidence principale avec une ou plusieurs personnes ayant un salaire supérieur à 1,5 fois le SMIC, soit 2 309,13 € brut/mois en 2020 (exemple Un ménage composé de 2 personnes dont l’une perçoit 1,3 x SMIC et l’autre 2,3 x SMIC n’est éligible qu’à une seule aide)

Le calcul effectué via service de cartographie Google Maps correspond à un trajet en voiture entre la résidence principale et le lieu de travail ou de formation, dans un seul sens, le dimanche à 16 h selon l'itinéraire non payant le plus favorable possible.

Cette méthode de calcul s’applique si vous effectuez ce trajet en voiture ou par un autre mode de transport individuel (à pied, vélo, moto, etc.).

Pour rappel, le temps de trajet pour bénéficier de l’aide à la mobilité est de 30 minutes au maximum, sauf pour les Départements et Régions d’Outre-Mer (DROM), à savoir la Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion) où le temps de trajet ne doit pas dépasser 1 heure.

Les transports collectifs pris en compte pour bénéficier de l’aide la mobilité sont tous les services de transports  (métro, bus, tramway, train). Les justificatifs à fournir sont les cartes d'abonnement (hebdomadaire, mensuel, annuel, illimité) émises par toute entreprise de transports collectifs.

Votre identifiant est l'e-mail que vous avez renseigné à la création de votre espace bénéficiaire.

Si vous avez perdu votre mot de passe ou si vous souhaitez le modifier, cliquez sur « mot de passe oublié » depuis la page de connexion à votre espace bénéficiaire. Vous recevrez un e-mail avec les instructions pour réactualiser votre mot de passe.