Vos questions - Aide MOBILI-JEUNE®

Cette subvention est accordée par Action Logement Services à tout jeune de moins de 30 ans en formation professionnelle (au moment du dépôt de sa demande) dans une entreprise du secteur privé non agricole quelle que soit sa taille, afin de l’aider à supporter les dépenses relatives à son logement.

Oui, le dossier d’un demandeur qui ne sollicite pas l’APL est traité comme celui d’un demandeur qui en bénéficie.

La durée légale du travail effectif est fixée à 35 heures par semaine pour toutes les entreprises. Une personne qui travaille plus de 35 h par semaine bénéficie de RTT, il n’y a donc pas lieu de considérer qu’elle dépasse la durée légale de travail.Pour déterminer le salaire dans le cadre de l’aide MOBILI JEUNE®, il convient de se référer au contrat d’alternance (salaire brut/mois).

Action Logement Services peut continuer à verser l’aide MOBILI-JEUNE®. Il n’y a pas lieu de tenir compte de l’identité de la personne qui s’acquitte du loyer. Ce qui est important, c’est que le bail et les quittances soient au nom du jeune.

Oui, le jeune pourra déposer sa demande d’aide MOBILI-JEUNE® dans les six mois de la date de déménagement de l’employeur.

En ce qui concerne l’aide MOBILI-JEUNE®, il convient de prendre en compte le loyer charges comprises.

Pour faire votre demande d'aide, merci de cliquer sur "Faire ma demande" sur la page MOBILI-JEUNE®.

Merci de contacter votre interlocuteur habituel (voir les coordonnées présentes sur les documents de votre dossier). 

En ce qui concerne l’aide MOBILI-JEUNE®, la période de formation s’entend dans sa globalité : période en entreprise et à l’école. Il convient donc de prendre la date la plus éloignée des deux.

Il est possible de réaliser le virement de l’aide MOBILI-JEUNE® sur le compte des parents du jeune qui est le bénéficiaire de l’aide. Il conviendrait cependant d’obtenir un accord écrit du bénéficiaire.