Réalisez des travaux d’économie d’énergie dans votre logement et gagnez en pouvoir d’achat

Une aide jusqu’à 20 000 € et un prêt complémentaire

Vous êtes propriétaire occupant votre logement, salarié(e) d’une entreprise du secteur privé y compris agricole.

Vous êtes propriétaire et vous louez votre logement. Vous-même ou votre locataire êtes salarié(e) du secteur privé y compris agricole.

Conditions pour bénéficier de l’aide à la rénovation énergétique

  • Vos revenus ou ceux de votre locataire sont inférieurs aux plafonds de ressources des ménages à revenus modestes (plus d’informations dans la fiche produit).
  • Votre logement est situé en zone B2 ou C ou dans une commune du programme Action cœur de ville.

Je vérifie la zone géographique de mon logement
Tapez le code postal ou le nom de votre ville :


 
  • Le logement est votre résidence principale ou celle de votre locataire.
Pour en savoir +
Contactez-nous
au
0970 830 831

Des travaux pour améliorer le confort énergétique de votre logement

Pour bénéficier de l'aide, vos travaux doivent porter sur : 

  • l'isolation thermique (des murs, planchers et combles) 
  • le remplacement d'un système de chauffage
  • la pose d'un équipement de chauffage ou d'eau chaude par une source d'énergie renouvelable 

L'aide financera en priorité l'isolation thermique. Si celle-ci n'est pas jugée nécessaire par le diagnostic technique, l'aide portera alors sur : 

  • le remplacement du système de chauffage
  • et/ou la pose d'un équipement de chauffage ou d'eau chaude utilisant une source d'énergie renouvelable 

Pour vous assurer qualité et efficacité, vos travaux de rénovation énergétique sont à réaliser par un professionnel avec le label « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) et ils incluent obligatoirement l’intervention d’un opérateur d'Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO)

Voir plus grand pour vos travaux de rénovation énergétique

Et si votre projet de travaux dépasse le montant de notre aide ?

Bénéficiez d’un prêt complémentaire : jusqu’à 30 000 € au taux nominal annuel de 1 % (hors assurance facultative) pour financer le reste de vos travaux de rénovation énergétique et vos autres travaux de réhabilitation.

Ce prêt est indissociable de la subvention et vous devez en faire la demande en même temps.

Exemple de remboursement hors assurance facultative : pour un prêt amortissable d’un montant de 30 000 €, remboursable en 240 mois (20 ans), au taux nominal annuel débiteur fixe de 1 %, soit une TAEG de 1,00 %, remboursement de 240 mensualités de 137,97 €, soit un montant total dû de 33 112,80 €.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

3 nouvelles solutions pour votre logement
FAQ Aide à la rénovation énergétique
Télécharger la Fiche Produit