Des travaux annexes comme l’électricité seront-ils remboursés dans le cadre de l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement ?

Oui, la réfection électrique et d’autres travaux annexes à l’un des trois équipements obligatoires (douche de plain-pied à l’italienne avec sol antidérapant, lavabo pour personne à mobilité réduite, WC rehaussé)  peuvent être pris en charge par l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement.

Ils doivent concerner la salle de bain et/ou sanitaires où ont été réalisés les aménagements obligatoires.

Le montant des travaux annexes pris en charge peut représenter jusqu’à 50 % du coût de l’un des trois équipements obligatoires. Au-delà de ce montant, ces chantiers complémentaires restent à votre charge. Exemple: Si les travaux principaux sont de 3 300 €, les travaux connexes sont couverts par l’aide à 1 650 €, à savoir 50 % de 3 300 €.

Les travaux annexes couverts par l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement et à la dépendance, sont les suivants :

  •  le revêtement des sols et murs ;
  •  la réfection électrique ;
  •  l’éclairage de sécurité ;
  •  les barres d’appui ergonomique et le siège d’une douche plain-pied à l’italienne ;
  •  la fourniture et la pose d’une porte ou d’une paroi fixe sur la douche à l’italienne ;
  •  l’élargissement de la porte d’accès des sanitaires ;
  •  la dépose et la mise en décharge.